saleshacking

La mise à jour du commercial. Le sales est mort, vive le saleshacker

Faute de mieux, la plupart des entreprises exploitent et épuisent des stratégies d’inbound marketing redondantes. C’est le choix par défaut chez les startups qui ignorent la valeur de l’outbound. Considéré – à tort – comme trop coûteux ou difficile à mettre en place, le marketing sortant demeure la solution idéale pour se confronter au marché. Si l’outbound est vu d’un si mauvais oeil, c’est parce que les bons praticiens sont rares… Les recruteurs ignorent même le titre des profils à rechercher. On les nomme les saleshackers. MyBizDev est leur écurie.

Dépasser les résultats du commercial 1.0

Le saleshacking est un néologisme qui renvoie au mindset du monde startups et à l’activité des commerciaux.

Le mindset des startupers

Avoir le bon mindset

Le mindset renvoie en anglais à la notion d’état d’esprit. Plus le mindset d’un individu est développé et travaillé, plus cette même personne est capable de maîtriser son champ des possibles et de saisir les opportunités qu’elle rencontrent.

Il existe une différence entre un fixed mindset et un growth mindset. Carol S Dweck a fait de longs développement sur ce point dans Mindset: The New Psychology of Success.

Selon Carol S Dweck, le fixed mindset désigne la mentalité d’un individu qui considère son niveau actuel comme son niveau ultime, alors que le growth mindset caractérise les personnalités qui voient leur niveau actuel comme un seuil temporaire qui peut être dépassé.

Le mindset des saleshackers repose sur l’idée de pouvoir toujours croître, grandir et évoluer. Cette obsession s’est vite transformée en religion. Et les croyants font tout pour transformer leur entreprise en licorne et atteindre de nouveaux cieux. Comment ? Grâce au hacking.

Hacking

saleshacker

Pour comprendre le terme de saleshacker, il faut retourner aux origines de certains mots.

Historiquement, un hacker est un informaticien pirate qui accède à des informations de façon illicite ou qui accomplit des actionde même nature.

Le terme est aujourd’hui galvaudé – son sens s’étend à des domaines plus larges.

Et un véritable mindset s’est développé autour de cette notion. Le monde des startups n’en est pas exclu.

Le mindset du hacking en startups

Le mindset du hacking est un état d’esprit qui consiste à chercher et à exploiter des failles (loopholes) dans des systèmes ou processus afin d’avancer plus rapidement.

saleshacker

Cela passe par l’adoption de nouvelles habitudes, par le court-circuitage de processus et le développement de techniques disruptives.

Le mindset du hacking est ainsi au coeur de nombreux thèmes de notre époque. Les déclinaisons sont nombreuses. On parle ainsi de life hacking dans le monde du développement personnel, de growth hacking dans les startups ou encore de social hacking dans le monde des médias.

Et MyBizDev vous propose sa propre dimension au hacking : le saleshacking.

Comment le saleshacker propulse les ventes ?

Le saleshacker est un néologisme construit de la même façon que le terme de growth hacker.

L’expression de growth hacking est dans la bouche de tous les entrepreneurs. Mais la définition reste flou, et les cadres fragiles.

Quoiqu’il en soit, le but recherché reste le même : augmenter le chiffre d’affaires à moindres coûts.

Ce travail de la croissance se fait par tout type de moyens : freemium prolongé, accès gratuit au premium pendant 2-3 jours, etc. Les success stories des plus grandes startups enjolivent les stratégies et techniques mises en oeuvre.

On se souvient de DropBox qui a connu une croissance exponentielle grâce à une vidéo didactique et grâce à un système de parrainage. Les users servent ici de représentants commerciaux pour l’entreprise. En vendant l’application à leur entourage, les utilisateurs reçoivent un espace de stockage plus important. Et la limite de 2 gigaoctets aisément dépassée conditionnent les premiers utilisateurs à se transformer en ambassadeurs.

Uber a mis au point un tunnel similaire à la fois pour ses clients et ses chauffeurs.
Un client peut ainsi parrainer un ami pour que les deux personnes puissent profiter de 10€ de réduction sur une course.

Un chauffeur peut aussi se transformer en ambassadeur qui mêle des compétences du monde des Ressources Humaines et du Multi-Level Marketing. Les utilisateurs qui engagent de nouveaux chauffeurs pour Uber touchent une commission sur chacune des courses effectuée par leurs recrues.

saleshacker
Technique de growth hacking de Uber

Ces épisodes américains font rêver. Mais les techniques de growth hacking qui marchent sont rares. Il ne suffit pas d’offrir un bonus

Des méthodes qui marchent

Les résultats sont là : en fournissant des services à la perte, les entreprises transforment des cadeaux en investissements.
Le cadeau emprisonne celui qui reçoit. Offrir est un moyen de créer un sentiment de dette chez l’autre. C’est sur cet aspect de la psychologie du don que repose l’inbound marketing. De peur de demander, comme dans l’outbound marketing, les praticiens de l’inbound marketing tentent une approche plus risquée et aux résultats peu prévisibles. L’inbound marketing a connu un souffle nouveau grâce au développement d’un mindset bien particulier : celui du growth hacker.

Mais les échecs sont nombreux. Et l’expérience, en plus d’être chronophage, représente des coûts considérables. Entre la mise en place d’une landing page, de la création de templates pour les visuels, de l’élaboration de tunnels de vente et d’un CRM bien rôdé, les équipes perdent de vue leur mission : assurer la traction.

Un commercial ne perd jamais de ça de vue. C’est pour cette raison que le sales hacker représente le combo idéal : un sales qui adhère aux valeurs du growth hacking. Par la fusion de compétences en vente et marketing, le saleshacker apparaît comme la perle rare pour toute startup ambitieuse.

Le saleshacker :

  • met à jour de l’activité du commercial
  • représente la rencontre de la vente avec le scaling du growth hacking
  • assure une traction qui prend de la vitesse

Pourquoi les meilleures startups nous font confiance ?

Que ce soit pour Gwapit, Lefty ou Medoucine, les méthodes de MyBizDev font leurs preuves. Les partenariats et collaborations avec les startups de Station F, WeWork ou The Family s’additionnent toutes les semaines à un point tel que nous avons été contraint à externaliser notre processus de recrutement pour répondre plus vite aux besoins de nos clients.

Les méthodes de MyBizDev sont audacieuses.Le marché n’est pas encore évangélisé. Nos équipes s’en rendent compte lors des événements que l’on organise. Les entreprises craignent les méthodes de marketing sortant par peur d’essuyer des refus.

Le Cas Lefty

Lefty – un service de sourcing d’influencers sur Instagram – a misé gros et a décidé de prendre 2 BizDev en son sein.

Et les résultats parlent d’eux-mêmes.

saleshacker
Résultats du saleshacking chez Lefty

C’est une véritable méthodologie que les sales hackers MyBizDev fournissent clé en main aux clients. De la formation au management, MyBizDev se charge de la vente, chasse et négociation afin d’accélérer la traction des startups early stage.

Alors oui, chaque entreprise a son entreprise et son lot de promesses. Mais les sociétés qui ont décidé de travailler avec nous peuvent parler de réussite en ce qui concerne leur business.

La raison de leur succès est simple et chiffrée.

C’est parce que MyBizDev leur permet d’atteindre :

  • Jusqu’à 80% de taux d’ouverture
  • Entre 25% et 35% de taux de transformation
  • Des KPi qui facilitent l’accès à de nouvelles levées de fonds

Et parce que nos BizDev diffusent le mindset :

  • du saleshacker : l’esprit du growth hacking appliqué aux sales
  • par une formation en continue de nos clients et nouvelles recrues

 


MyBizDev trouve vos clients pour vous.

Concentrez-vous sur votre produit. Nous nous chargeons de le vendre.

Contactez-nous dès maintenant en cliquant ici!